La dignité

Encore un joli mot qui semble être complètement dépassé ici-bas, ces derniers temps : dignité. Qu’est ce que la dignité, du nom féminin latin « dignitas » ? Est-elle innée ou acquise ? Comment la cultive-t-on ?

Il n’existe pas d’autre voie vers la solidarité humaine que la recherche et le respect de la dignité individuelle. – Pierre Lecomte du Noüy

Voyons la définition tout d’abord :

  • Respect que mérite quelqu’un ou quelque chose : Ces sévices sont une atteinte à la dignité d’un être humain.
  • Attitude empreinte de réserve, de gravité, inspirée par la noblesse des sentiments ou par le désir de respectabilité ; sentiment que quelqu’un a de sa valeur : Refuser par dignité de répondre à des insultes par des insultes.
  • Fonction éminente, distinction honorifique : Il a été élevé à la dignité de grand-croix de la Légion d’honneur.
  • En astrologie, avantage dont disposent occasionnellement les astres dans le zodiaque (exaltation, par exemple).

La dignité fait écho au respect et à l’honneur, deux valeurs altruistes et bienveillantes qui commencent par Moi. Je me respecte, en tant qu’individu propre parce que je respecte la Vie, je cultive ma dignité en comprenant qu’elle est universelle et se reflète dans l’individualité de l’autre. Chaque être vivant a le droit au respect de sa dignité propre, malgré ce que certain(e)s voudraient nous faire croire. La société actuelle, basée sur l’égo et l’individualisme exacerbé, ne cultive pas la dignité du vivant. Au contraire, elle voudrait nous pousser à faire du « moi, je » une obsessionnelle quête de Vie. Elle ne nous apprend pas à être digne, à penser par Soi et surtout à respecter l’autre. Et encore moins à comprendre que « la Terre n’est pas à nous… c’est nous qui sommes à Elle », comme rappe si justement Keny.

Ici-bas, la respectabilité se trouve dans l’écrasement de l’autre pour arriver à un sommet illusoire, aux détriments de toute valeur de bienveillance et de dignité, tout en sacralisant ce faux moi, que l’homme a glorifié à travers les siècles.

Aujourd’hui je suis digne de Vivre, et ce fait est inné. Cherchons en nous les clés du libre arbitre et dans le langage la justesse des mots, qui se transformeront en actes.

J’appelle dignité la qualité au nom de laquelle une communauté humaine se fixe le devoir de respecter les êtres, y compris ceux qui sont dans l’incapacité de réclamer leurs droits. – Axel Kahn

corentin-marzin-87042

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s