La foi

A l’heure où la religion reprend toute sa place dans le ‘débat public’ imposé par quelque vile élite, il est important de revoir la signification du mot foi. Il me paraît évident que la foi est propre à chacun et ne se résume pas à une revendication. Quoi revendiquer ? Qu’une croyance est plus noble qu’une autre ? Et partons du principe que chacun voit Dieu à son image.

« J’ai Dieu avec Moi, j’ai pas besoin de tes renforts » – Keny Arkana

Mais pour y voir plus clair, revenons aux définitions que l’on donne au mot, qui est un nom féminin dérivé du latin fides :

  • Adhésion totale de l’homme à un idéal qui le dépasse, à une croyance religieuse.
  • Littéraire. Engagement que l’on prend d’être fidèle à une promesse : Violer la foi conjugale.
  • Toute adhésion ferme et fervente de l’esprit à quelque chose : Foi politique. Foi dans une idéologie.
  • Confiance absolue que l’on met en quelqu’un, quelque chose : J’ai une foi totale en lui, en ses capacités.
  • Féodalité | Engagement pris par le vassal d’être fidèle à son seigneur, et confirmé par un serment prêté après l’hommage.
  • Religion | Ensemble doctrinal d’un système religieux.
  • Théologie | La première des trois vertus théologales, qui fait que le croyant adhère aux vérités révélées de Dieu et transmises par son Église.

Si l’on regarde le point commun de toutes ces définitions ce sont la confiance et la fidélité que l’on accorde à une croyance. Avoir la foi, c’est donc adhérer au principe de la croyance que quelque chose nous dépasse. Et à priori, on constate qu’au delà de notre conscience, il y a bien quelque chose qui nous dépasse. Est-ce le sort ? Est-ce le destin ? Est-ce Dieu ? Est-ce simplement la fatalité ? Ou est-ce l’Amour ? La réponse à ces questions dépend de la croyance de chacun.

Certaines personnes sont complétement hermétiques au concept même de Vivre, peinant à exister pendant leur – courte – durée sur Terre.  D’autres, sont allées en profondeur à la recherche de la connaissance, avec pour moteur une quête de Vérité insatiable. Et l’expérience propre du mot foi permet d’envisager sa signification réelle.

La foi est donc unique puisqu’elle est propre à chacun, selon sa perspective et son expérience de Vie. Ce n’est aucunement un concours du plus grand croyant, voulant imposer sa vertu aux autres. Je suis ici et maintenant, seule face au monde qui m’entoure. Et c’est Moi qui suis partie chercher la foi, avant que d’elle-même, elle me retrouve.

C’est la foi même qui est Dieu.Émile Chartier, dit Alain

heather-emond-313088

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s